MORABITO 066

Code

MOR

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Pierre, Verre,

Mission

Architecte d'exécution,

Année

En cours

Création de la bou­tique Morabito rue Saint – Honoré

Code

MOR

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Pierre, Verre,

Mission

Architecte d'exécution,

Année

En cours

Création de la bou­tique Morabito rue Saint – Honoré

69e édition de « Jeune Création » 062

Code

JCR2

Lieu

Romainville, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois, Plâtre,

Mission

Complète,

Année

En cours

Le pro­jet scé­no­gra­phique qui accom­pagne cette 69e édi­tion de Jeune Création fait face à deux pro­blé­ma­tiques. Tout d’abord, la nature du lieu, puisqu’il s’agit d’intervenir sur un ancien site indus­triel aux portes de Paris. Les espaces inves­tis par la Fondation Fiminco pos­sèdent en effet une iden­ti­té extrê­me­ment forte. Les murs de brique décré­pis, les pein­tures écaillées, dénu­dés et appa­rents, font de cette ancienne usine une sorte de ruine archi­tec­tu­rale bien éloi­gnée des stan­dards « White cube » d’aujourd’hui. Ensuite, l’articulation des trois volumes dédiés aux artistes par­ti­cipe de la com­plexi­té du pro­jet. Répartis sur trois niveaux, avec des hau­teurs de pla­fond très variables (plus de 10 m de hau­teur pour le pre­mier), ces volumes pos­sèdent cha­cun des carac­té­ris­tiques propres avec les­quelles il faut com­po­ser : des colonnes de béton mas­sives dans un espace pour­tant très ouvert, une aire lon­gi­ligne qui pose inévi­ta­ble­ment la ques­tion du par­cours, puis une enceinte plus étri­quée que l’on pour­rait com­pa­rer à une boîte.

La pré­sente scé­no­gra­phie consiste ain­si à s’appuyer sur le carac­tère hété­ro­gène du site – au niveau de l’agencement de ses espaces, mais aus­si au niveau de sa par­ti­cu­la­ri­té archi­tec­tu­rale – afin de res­ti­tuer un par­cours lisible et cohé­rent. Il s’est donc agi de sug­gé­rer une forme de conti­nui­té en pro­po­sant un sys­tème de module que l’on retrouve dans les trois espaces. Étant don­né la forte iden­ti­té du bâti­ment, ces modules, qui tiennent lieu de cimaises, sont pen­sés de manière à appor­ter une cer­taine légè­re­té aux espaces et au par­cours.

Code

JCR2

Lieu

Romainville, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois, Plâtre,

Mission

Complète,

Année

En cours

Le pro­jet scé­no­gra­phique qui accom­pagne cette 69e édi­tion de Jeune Création fait face à deux pro­blé­ma­tiques. Tout d’abord, la nature du lieu, puisqu’il s’agit d’intervenir sur un ancien site indus­triel aux portes de Paris. Les espaces inves­tis par la Fondation Fiminco pos­sèdent en effet une iden­ti­té extrê­me­ment forte. Les murs de brique décré­pis, les pein­tures écaillées, dénu­dés et appa­rents, font de cette ancienne usine une sorte de ruine archi­tec­tu­rale bien éloi­gnée des stan­dards « White cube » d’aujourd’hui. Ensuite, l’articulation des trois volumes dédiés aux artistes par­ti­cipe de la com­plexi­té du pro­jet. Répartis sur trois niveaux, avec des hau­teurs de pla­fond très variables (plus de 10 m de hau­teur pour le pre­mier), ces volumes pos­sèdent cha­cun des carac­té­ris­tiques propres avec les­quelles il faut com­po­ser : des colonnes de béton mas­sives dans un espace pour­tant très ouvert, une aire lon­gi­ligne qui pose inévi­ta­ble­ment la ques­tion du par­cours, puis une enceinte plus étri­quée que l’on pour­rait com­pa­rer à une boîte.

La pré­sente scé­no­gra­phie consiste ain­si à s’appuyer sur le carac­tère hété­ro­gène du site – au niveau de l’agencement de ses espaces, mais aus­si au niveau de sa par­ti­cu­la­ri­té archi­tec­tu­rale – afin de res­ti­tuer un par­cours lisible et cohé­rent. Il s’est donc agi de sug­gé­rer une forme de conti­nui­té en pro­po­sant un sys­tème de module que l’on retrouve dans les trois espaces. Étant don­né la forte iden­ti­té du bâti­ment, ces modules, qui tiennent lieu de cimaises, sont pen­sés de manière à appor­ter une cer­taine légè­re­té aux espaces et au par­cours.

Portiques signalétique temporaire 051

Code

BEA3

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Métal,

Mission

Complète,

Année

2019

Création des por­tiques signa­lé­tique tem­po­raires indi­quant les nou­veaux che­mins d’accès pour les visi­teurs.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
Sato (Bureau d’étude Structure)

Code

BEA3

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Métal,

Mission

Complète,

Année

2019

Création des por­tiques signa­lé­tique tem­po­raires indi­quant les nou­veaux che­mins d’accès pour les visi­teurs.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
Sato (Bureau d’étude Structure)

Salinas 034

Code

SAL

Lieu

Salinas, Es

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2017

Ce pro­jet est une exten­sion de mai­son exis­tante pour une famille dans un contexte urbain en Espagne. Le pro­jet consiste à appor­ter de la lumière natu­relle à l’intérieur des espaces de vie mal­gré l’exiguïté de la par­celle et l’impossibilité d’ouvrir les façades laté­rales. Pour cela une jeu de façade avec bal­con, la créa­tion d’un atrium cen­tral où se love un esca­lier ajou­ré, et une nou­velle forme de toi­ture per­mettent de cap­ter les lumières directes et indi­rectes des Asturias en fonc­tion des heures du jour et des besoins des occu­pants.

Code

SAL

Lieu

Salinas, Es

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2017

Ce pro­jet est une exten­sion de mai­son exis­tante pour une famille dans un contexte urbain en Espagne. Le pro­jet consiste à appor­ter de la lumière natu­relle à l’intérieur des espaces de vie mal­gré l’exiguïté de la par­celle et l’impossibilité d’ouvrir les façades laté­rales. Pour cela une jeu de façade avec bal­con, la créa­tion d’un atrium cen­tral où se love un esca­lier ajou­ré, et une nou­velle forme de toi­ture per­mettent de cap­ter les lumières directes et indi­rectes des Asturias en fonc­tion des heures du jour et des besoins des occu­pants.

Maison en Corse 027

Code

COR1

Lieu

Pianottoli-Caldarelli, Fr

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Pierre,

Mission

AVP, PC,

Année

2017

Ce pro­jet de nou­velle mai­son en Corse se situe au som­met d’une crête, et a pour contrainte prin­ci­pale de né pas dépas­ser cette ligne de crête en hau­teur et de se fondre dans le pay­sage du site. Pour cela nous avons pen­sé tra­vailler sur une com­po­si­tion miné­rale, à la manière des ber­ge­ries locales aux ver­tus ther­miques et pay­sa­gères éprou­vées loca­le­ment. Un volume plus ouvert, avec une maté­ria­li­té plus légère (bois + verre) est posé sur cette base afin d’offrir un espace de vie de famille tour­né vers l’extérieur, en pro­fi­tant au maxi­mum des vues au plus proche du som­met de la col­line.

Code

COR1

Lieu

Pianottoli-Caldarelli, Fr

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Pierre,

Mission

AVP, PC,

Année

2017

Ce pro­jet de nou­velle mai­son en Corse se situe au som­met d’une crête, et a pour contrainte prin­ci­pale de né pas dépas­ser cette ligne de crête en hau­teur et de se fondre dans le pay­sage du site. Pour cela nous avons pen­sé tra­vailler sur une com­po­si­tion miné­rale, à la manière des ber­ge­ries locales aux ver­tus ther­miques et pay­sa­gères éprou­vées loca­le­ment. Un volume plus ouvert, avec une maté­ria­li­té plus légère (bois + verre) est posé sur cette base afin d’offrir un espace de vie de famille tour­né vers l’extérieur, en pro­fi­tant au maxi­mum des vues au plus proche du som­met de la col­line.

Grands Augustins 024

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.

Train de l’innovation 056

Code

TEX

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Bois, Métal, Verre, Plexiglass,

Mission

Complète,

Année

2018

Exposition iti­né­rante dans le Train-Expo de la SNCF retra­çant les 80 ans d’évolutions et de trans­for­ma­tion de la SNCF au tra­vers de 6 wagons thé­ma­tiques qui explorent pas­sé et futur du réseau fer­ro­viaire en France et dans le monde.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Scénographe)
KAA (Multimédia et audio­vi­suel)
CL desi­gn (Graphisme et signa­lé­tique)
IDScène (Fabrication et ins­tal­la­tion)

Code

TEX

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Bois, Métal, Verre, Plexiglass,

Mission

Complète,

Année

2018

Exposition iti­né­rante dans le Train-Expo de la SNCF retra­çant les 80 ans d’évolutions et de trans­for­ma­tion de la SNCF au tra­vers de 6 wagons thé­ma­tiques qui explorent pas­sé et futur du réseau fer­ro­viaire en France et dans le monde.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Scénographe)
KAA (Multimédia et audio­vi­suel)
CL desi­gn (Graphisme et signa­lé­tique)
IDScène (Fabrication et ins­tal­la­tion)

Entrée temporaire 051

Code

BEA3

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2018

Création de volumes d’accès tem­po­raires des­ti­nés au public du Centre Pompidou rue du Renard et de por­tiques signa­lé­tique indi­quant les nou­veaux che­mins d’accès pour les visi­teurs.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
Sato (Bureau d’étude Structure)

Code

BEA3

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2018

Création de volumes d’accès tem­po­raires des­ti­nés au public du Centre Pompidou rue du Renard et de por­tiques signa­lé­tique indi­quant les nou­veaux che­mins d’accès pour les visi­teurs.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
Sato (Bureau d’étude Structure)

68e édition de « Jeune Création » 049

Code

JCR1

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois,

Mission

Complète,

Année

2018

Ce pro­jet scé­no­gra­phique a repré­sen­té un double chal­lenge à nos yeux. Le pre­mier a été de trou­ver une réponse adap­tée à la pré­sen­ta­tion d’œuvres dans cette gale­rie au style XIXe siècle très mar­qué, et de ques­tion­ner la (re/de)contextualisation d’œuvres qui se veulent réso­lu­ment contem­po­raine. Le second a consis­té à faire une pro­po­si­tion scé­no­gra­phique en né connais­sant pas les artistes sélec­tion­nés et leurs œuvres. Pour cela il nous a fal­lu répondre avec un pro­jet avec un concept clair qui offrait une adap­ta­bi­li­té en termes d’usages et de confi­gu­ra­tions.

Le contexte de la gale­rie du Palais des Études des Beaux-Arts de Paris, avec sa monu­men­ta­li­té clas­sique assu­mée, nous a obli­gé à jouer avec la théâ­tra­li­té et la forte pré­sence de la trame au sol du lieu. Vouloir effa­cer ce lieu pour y expo­ser 38 artistes contem­po­rains aurait été une cause per­due. Pour cela nous avons choi­si de ren­for­cer cette théâ­tra­li­té et son décou­page en frag­men­tant les sup­ports d’exposition (‘white cube’), les assu­mant comme un décor de film après le tour­nage, et en assu­mant la face cachée de la scé­no­gra­phie (la face ‘behind the scene’). La frag­men­ta­tion des cimaises a été étu­diée dans le res­pect scru­pu­leux de la trame du sol très pré­sente dans ce lieu, et dans un sou­ci de clar­té construc­tive opti­mi­sée qui nous a per­mis de pro­po­ser des hau­teurs de cimaises adap­tées aux œuvres avec un détail d’assemblage unique. Cet aspect construc­tif nous a sem­blé impor­tant car il per­met d’ouvrir un dia­logue archi­tec­tu­ral inté­gré entre notre pro­po­si­tion scé­no­gra­phique et l’architecture du Palais des Etudes des Beaux-Arts.

Code

JCR1

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois,

Mission

Complète,

Année

2018

Ce pro­jet scé­no­gra­phique a repré­sen­té un double chal­lenge à nos yeux. Le pre­mier a été de trou­ver une réponse adap­tée à la pré­sen­ta­tion d’œuvres dans cette gale­rie au style XIXe siècle très mar­qué, et de ques­tion­ner la (re/de)contextualisation d’œuvres qui se veulent réso­lu­ment contem­po­raine. Le second a consis­té à faire une pro­po­si­tion scé­no­gra­phique en né connais­sant pas les artistes sélec­tion­nés et leurs œuvres. Pour cela il nous a fal­lu répondre avec un pro­jet avec un concept clair qui offrait une adap­ta­bi­li­té en termes d’usages et de confi­gu­ra­tions.

Le contexte de la gale­rie du Palais des Études des Beaux-Arts de Paris, avec sa monu­men­ta­li­té clas­sique assu­mée, nous a obli­gé à jouer avec la théâ­tra­li­té et la forte pré­sence de la trame au sol du lieu. Vouloir effa­cer ce lieu pour y expo­ser 38 artistes contem­po­rains aurait été une cause per­due. Pour cela nous avons choi­si de ren­for­cer cette théâ­tra­li­té et son décou­page en frag­men­tant les sup­ports d’exposition (‘white cube’), les assu­mant comme un décor de film après le tour­nage, et en assu­mant la face cachée de la scé­no­gra­phie (la face ‘behind the scene’). La frag­men­ta­tion des cimaises a été étu­diée dans le res­pect scru­pu­leux de la trame du sol très pré­sente dans ce lieu, et dans un sou­ci de clar­té construc­tive opti­mi­sée qui nous a per­mis de pro­po­ser des hau­teurs de cimaises adap­tées aux œuvres avec un détail d’assemblage unique. Cet aspect construc­tif nous a sem­blé impor­tant car il per­met d’ouvrir un dia­logue archi­tec­tu­ral inté­gré entre notre pro­po­si­tion scé­no­gra­phique et l’architecture du Palais des Etudes des Beaux-Arts.

Canopy 045

Code

BEA2

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Métal, Verre, Béton,

Mission

Complète,

Année

En cours

Création d’une nou­velle entrée des­ti­née au public (musée + BPI) sur la piaz­za pour le Centre Pompidou.

Groupement MOE :
RPBW (Architecte man­da­taire)
Bunker Palace (Architecte asso­cié)
AIA (Bureau d’étude TCE)

Code

BEA2

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Métal, Verre, Béton,

Mission

Complète,

Année

En cours

Création d’une nou­velle entrée des­ti­née au public (musée + BPI) sur la piaz­za pour le Centre Pompidou.

Groupement MOE :
RPBW (Architecte man­da­taire)
Bunker Palace (Architecte asso­cié)
AIA (Bureau d’étude TCE)