Oberkampf 025

Code

OBE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet consiste à créer un petit appar­te­ment dans 2 anciennes « chambres de bonne » sur deux niveaux, sous les toits d’un immeuble pari­sien du 11e arron­dis­se­ment. Le défi prin­ci­pal a été de pro­po­ser une qua­li­té d’espace de type F3 (cui­sine, séjour, bureau, chambre) dans un espace très réduit, tout en main­te­nant un espace non cloi­son­né pour des ques­tions de lumi­no­si­té. Les agen­ce­ments à double usage à mi-hau­teur ont per­mis de répondre effi­ca­ce­ment à la pro­blé­ma­tique posée.

Code

OBE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet consiste à créer un petit appar­te­ment dans 2 anciennes « chambres de bonne » sur deux niveaux, sous les toits d’un immeuble pari­sien du 11e arron­dis­se­ment. Le défi prin­ci­pal a été de pro­po­ser une qua­li­té d’espace de type F3 (cui­sine, séjour, bureau, chambre) dans un espace très réduit, tout en main­te­nant un espace non cloi­son­né pour des ques­tions de lumi­no­si­té. Les agen­ce­ments à double usage à mi-hau­teur ont per­mis de répondre effi­ca­ce­ment à la pro­blé­ma­tique posée.

XIIIème Ciel 064

Code

EMB

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Miroir, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2019

XIIIème Ciel est une oeuvre urbaine et poé­tique qui pro­pose aux usa­gers de la ligne du métro aérien n°6, aux habi­tants et aux pro­me­neurs du 13e arron­dis­se­ment un car­ré de ciel pro­ve­nant d’ailleurs dans le sky­line du 13e arron­dis­se­ment.

Un sup­port publi­ci­taire stan­dard rap­pe­lant les grandes enseignes com­mer­ciales amé­ri­caines du siècle der­nier ins­tal­lé sur le toit-ter­rasse du bâti­ment B du 127 bou­le­vard Auriol est détour­né de son usage pre­mier afin d’offrir un car­ré de ciel, une ouver­ture sur la lumière pro­ve­nant de l’Ouest.

Ce car­ré de ciel appo­sé / oppo­sé pro­po­se­ra une palette de ciel enri­chie, ajou­tant aux lumières pro­ve­nant de l’Est celles pro­ve­nant de l’Ouest. Les levers et cou­chés de soleil pour­ront par­ti­cu­liè­re­ment être appré­ciés, créant un mélange de cou­leurs et de lumières qui ren­for­ce­ra l’aspect de ce pay­sage urbain unique pari­sien aux curieux et ama­teurs d’astrophotographie diurne.

Code

EMB

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Miroir, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2019

XIIIème Ciel est une oeuvre urbaine et poé­tique qui pro­pose aux usa­gers de la ligne du métro aérien n°6, aux habi­tants et aux pro­me­neurs du 13e arron­dis­se­ment un car­ré de ciel pro­ve­nant d’ailleurs dans le sky­line du 13e arron­dis­se­ment.

Un sup­port publi­ci­taire stan­dard rap­pe­lant les grandes enseignes com­mer­ciales amé­ri­caines du siècle der­nier ins­tal­lé sur le toit-ter­rasse du bâti­ment B du 127 bou­le­vard Auriol est détour­né de son usage pre­mier afin d’offrir un car­ré de ciel, une ouver­ture sur la lumière pro­ve­nant de l’Ouest.

Ce car­ré de ciel appo­sé / oppo­sé pro­po­se­ra une palette de ciel enri­chie, ajou­tant aux lumières pro­ve­nant de l’Est celles pro­ve­nant de l’Ouest. Les levers et cou­chés de soleil pour­ront par­ti­cu­liè­re­ment être appré­ciés, créant un mélange de cou­leurs et de lumières qui ren­for­ce­ra l’aspect de ce pay­sage urbain unique pari­sien aux curieux et ama­teurs d’astrophotographie diurne.

Grenelle 011

Code

GRE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Plâtre, Bois,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet est issu d’un décou­page d’appartement en plus petits lots dans le cas d’une divi­sion fami­liale. Le but était de trans­for­mer 2 anciennes chambres sous toi­ture en un appar­te­ment pour un jeune couple, en assu­mant une grande pièce à vivre cen­trale et en épais­sis­sant les murs en pour­tour afin d’absorber les fonc­tions pre­mières d’habitation (cui­sine, wc, salle de bain, ran­ge­ments, esca­lier menant à la chambre).

Code

GRE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Plâtre, Bois,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet est issu d’un décou­page d’appartement en plus petits lots dans le cas d’une divi­sion fami­liale. Le but était de trans­for­mer 2 anciennes chambres sous toi­ture en un appar­te­ment pour un jeune couple, en assu­mant une grande pièce à vivre cen­trale et en épais­sis­sant les murs en pour­tour afin d’absorber les fonc­tions pre­mières d’habitation (cui­sine, wc, salle de bain, ran­ge­ments, esca­lier menant à la chambre).

Continuous Path 046

Code

CCA

Lieu

Kitakyushu, Jp

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Textile,

Mission

Complète,

Année

2018

As archi­tects we are inter­es­ted in construc­ting frames that allows a new per­cep­tion of the exis­ting space. Visitor’s expe­rience depends on his own deam­bu­la­tion and rela­tion to time confu­sion.

‘Continuous path’ asks the pos­si­bi­lil­ty of redis­co­ve­ring the gale­ry space.

A two walls cor­ri­dor fills the gale­ry space, crea­ting a situa­tion of inter­io­ri­ty and exte­rio­ri­ty inside the space. Initial space gets blur­rier and more dia­pha­nous in terms of mate­ria­li­ty and rela­tion to time. It encou­rages visi­tors to walk eve­ry cor­ners accor­ding to his own curio­si­ty.

The fee­ling of time lin­gers on when wal­king around, like it would do in an ambu­la­to­rium. The posi­tion of the visi­tor in space and time gets ques­tio­ned when the visi­tor dis­co­vers a cor­ner room where a live image of the cor­ri­dor is pro­jec­ted.
A time-delay allows him to watch him­self deam­bu­la­ting.

‘The com­plexi­ty comes with the people’
Dan Graham

‘Architecture is not about space but about time’
Vito Acconci

Code

CCA

Lieu

Kitakyushu, Jp

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Textile,

Mission

Complète,

Année

2018

As archi­tects we are inter­es­ted in construc­ting frames that allows a new per­cep­tion of the exis­ting space. Visitor’s expe­rience depends on his own deam­bu­la­tion and rela­tion to time confu­sion.

‘Continuous path’ asks the pos­si­bi­lil­ty of redis­co­ve­ring the gale­ry space.

A two walls cor­ri­dor fills the gale­ry space, crea­ting a situa­tion of inter­io­ri­ty and exte­rio­ri­ty inside the space. Initial space gets blur­rier and more dia­pha­nous in terms of mate­ria­li­ty and rela­tion to time. It encou­rages visi­tors to walk eve­ry cor­ners accor­ding to his own curio­si­ty.

The fee­ling of time lin­gers on when wal­king around, like it would do in an ambu­la­to­rium. The posi­tion of the visi­tor in space and time gets ques­tio­ned when the visi­tor dis­co­vers a cor­ner room where a live image of the cor­ri­dor is pro­jec­ted.
A time-delay allows him to watch him­self deam­bu­la­ting.

‘The com­plexi­ty comes with the people’
Dan Graham

‘Architecture is not about space but about time’
Vito Acconci

Le Frigo 021

Code

DBI

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce, Bureau,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Béton, Métal, Brique de verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet est le résul­tat d’un ques­tion­ne­ment autour de l’identité d’une jeune socié­té gran­dis­sante de dis­tri­bu­tion de bières arti­sa­nales sou­hai­tant démé­na­ger ses locaux tout en offrant à ses clients un lieu de dégus­ta­tion. Le pro­jet a consi­dé­ré des zones d’activités dis­tinctes qui mettent en avant les outils carac­té­ris­tiques au bon fonc­tion­ne­ment de la mai­son : les fri­gos et les tables de dégus­ta­tion (et de tra­vail). L’identité spa­tiale s’est for­mu­lée autour de ces deux élé­ments jusqu’à fina­le­ment don­ner son nom au lieu.

Code

DBI

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce, Bureau,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Béton, Métal, Brique de verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet est le résul­tat d’un ques­tion­ne­ment autour de l’identité d’une jeune socié­té gran­dis­sante de dis­tri­bu­tion de bières arti­sa­nales sou­hai­tant démé­na­ger ses locaux tout en offrant à ses clients un lieu de dégus­ta­tion. Le pro­jet a consi­dé­ré des zones d’activités dis­tinctes qui mettent en avant les outils carac­té­ris­tiques au bon fonc­tion­ne­ment de la mai­son : les fri­gos et les tables de dégus­ta­tion (et de tra­vail). L’identité spa­tiale s’est for­mu­lée autour de ces deux élé­ments jusqu’à fina­le­ment don­ner son nom au lieu.

Chambre Chronoscopique 005

Code

NIC

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Carton, Textile, Papier,

Mission

Complète,

Année

2015

« la chambre chro­no­sco­pique »
Exposition du 4 février au 7 février 2016

Située dans une ruelle cachée et étroite, typi­que­ment pari­sienne, la gale­rie Nivert-Carzon a depuis plu­sieurs années déjà bien fait son nid dans le centre-ville. Architecturalement, ce lieu m’évoque un « cadre blanc » : sa façade imma­cu­lée, ses mou­lures très modernes, ses deux vitrines symé­triques et ondu­lées comme art déco, son entrée étroite mon­trant le che­min vers l’intérieur blanc…
En pous­sant la porte de la gale­rie, les artistes réflé­chissent sur la rela­tion entre leurs tra­vaux et le lieu de l’exposition. L’observation spa­tiale des artistes et leurs uni­vers créa­tifs propres font renaître à chaque fois la gale­rie sous une nou­velle forme, sous un aspect tou­jours dif­fé­rent, ouvrant éga­le­ment la porte à une pen­sée sur le lien entre la gale­rie et l’artiste, l’artiste et l’œuvre, l’œuvre et la gale­rie, la gale­rie et la ville… Mise en pers­pec­tive d’un lieu, mise en abîme de son pas­sé.

« Il né rede­vient jamais “neutre” comme le “White cube”, ni né retrouve son iden­ti­té pré­cé­dente, mais il reste tou­jours là prêt pour une nou­velle aven­ture, en atten­dant que le pro­chain artiste l’interprète, que la pro­chaine œuvre le carac­té­rise, qu’elle trans­forme. »
Lorenzo Benedetti, « Volume 1997 … aujourd’hui », SilvanaEditoriale, 2015

La gale­rie accueille­ra en son sein un nou­veau modèle de sa propre façade nous don­nant l’impression de tra­ver­ser ce cadre blanc géant et offrant aux pro­me­neurs l’occasion de contem­pler à nou­veau cer­taines des œuvres des pré­cé­dentes expo­si­tions de la gale­rie, telle une cap­ta­tion d’événements pas­sés asso­ciés au lieu, réap­pa­rais­sant sous la forme de chambres mémo­rielles.

Code

NIC

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Carton, Textile, Papier,

Mission

Complète,

Année

2015

« la chambre chro­no­sco­pique »
Exposition du 4 février au 7 février 2016

Située dans une ruelle cachée et étroite, typi­que­ment pari­sienne, la gale­rie Nivert-Carzon a depuis plu­sieurs années déjà bien fait son nid dans le centre-ville. Architecturalement, ce lieu m’évoque un « cadre blanc » : sa façade imma­cu­lée, ses mou­lures très modernes, ses deux vitrines symé­triques et ondu­lées comme art déco, son entrée étroite mon­trant le che­min vers l’intérieur blanc…
En pous­sant la porte de la gale­rie, les artistes réflé­chissent sur la rela­tion entre leurs tra­vaux et le lieu de l’exposition. L’observation spa­tiale des artistes et leurs uni­vers créa­tifs propres font renaître à chaque fois la gale­rie sous une nou­velle forme, sous un aspect tou­jours dif­fé­rent, ouvrant éga­le­ment la porte à une pen­sée sur le lien entre la gale­rie et l’artiste, l’artiste et l’œuvre, l’œuvre et la gale­rie, la gale­rie et la ville… Mise en pers­pec­tive d’un lieu, mise en abîme de son pas­sé.

« Il né rede­vient jamais “neutre” comme le “White cube”, ni né retrouve son iden­ti­té pré­cé­dente, mais il reste tou­jours là prêt pour une nou­velle aven­ture, en atten­dant que le pro­chain artiste l’interprète, que la pro­chaine œuvre le carac­té­rise, qu’elle trans­forme. »
Lorenzo Benedetti, « Volume 1997 … aujourd’hui », SilvanaEditoriale, 2015

La gale­rie accueille­ra en son sein un nou­veau modèle de sa propre façade nous don­nant l’impression de tra­ver­ser ce cadre blanc géant et offrant aux pro­me­neurs l’occasion de contem­pler à nou­veau cer­taines des œuvres des pré­cé­dentes expo­si­tions de la gale­rie, telle une cap­ta­tion d’événements pas­sés asso­ciés au lieu, réap­pa­rais­sant sous la forme de chambres mémo­rielles.