Maison Paris 14ème 039

Code

DAN

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Bois, Plâtre, Verre, Métal,

Mission

PC,

Année

2018

Le pro­jet concerne un immeuble ori­gi­na­le­ment bâti en R+2 datant des années 1930, au 18 rue Danville dans le 14e arron­dis­se­ment de Paris.
Une pre­mière exten­sion de l’immeuble a été effec­tuée au début des annés 1990 avec l’ajout d’un niveau et la créa­tion d’un bal­con en R+1 en façade arrière.

Le pro­jet concerne une nou­velle exten­sion visant l’ajout de 2 chambres pour enfant et d’espaces de vie en exté­rieur par la créa­tion d’un nou­veau bal­con sur rue en R+4, d’un nou­veau
toit-ter­rasse en R+5 et en inté­grant le bal­con exis­tant au R+1 côté cour par la créa­tion d’un plan­cher en verre offrant plus de lumière natu­relle au Rdc.

Nous sou­hai­tons reve­nir à une uni­té esthé­tique propre au pro­jet ori­gi­nal, en pri­vi­lé­giant une sur­élé­va­tion en maçon­ne­rie (bien que la struc­ture de la sur­élé­va­tion soit en ossa­ture bois), une conti­nui­té de l’enduit en façade rue et un sou­hait ini­tial d’une uni­té du des­sin des garde-corps en fer­ron­ne­rie pari­sienne (non réa­li­sé à ce jour). Nous pri­vi­lé­gions ain­si la géo­mé­trie pic­tu­rale (avan­cée en tri­angle) du pro­jet ini­tial en ren­for­çant l’avancée maçon­née exis­tante au R+2 jusqu’au R+4 afin de gar­der cette carac­té­ris­tique forte datant du pro­jet des années 30 tout en y inté­grant de façon urbai­ne­ment inté­grée 2 espaces exté­rieurs à vivre.

Code

DAN

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Bois, Plâtre, Verre, Métal,

Mission

PC,

Année

2018

Le pro­jet concerne un immeuble ori­gi­na­le­ment bâti en R+2 datant des années 1930, au 18 rue Danville dans le 14e arron­dis­se­ment de Paris.
Une pre­mière exten­sion de l’immeuble a été effec­tuée au début des annés 1990 avec l’ajout d’un niveau et la créa­tion d’un bal­con en R+1 en façade arrière.

Le pro­jet concerne une nou­velle exten­sion visant l’ajout de 2 chambres pour enfant et d’espaces de vie en exté­rieur par la créa­tion d’un nou­veau bal­con sur rue en R+4, d’un nou­veau
toit-ter­rasse en R+5 et en inté­grant le bal­con exis­tant au R+1 côté cour par la créa­tion d’un plan­cher en verre offrant plus de lumière natu­relle au Rdc.

Nous sou­hai­tons reve­nir à une uni­té esthé­tique propre au pro­jet ori­gi­nal, en pri­vi­lé­giant une sur­élé­va­tion en maçon­ne­rie (bien que la struc­ture de la sur­élé­va­tion soit en ossa­ture bois), une conti­nui­té de l’enduit en façade rue et un sou­hait ini­tial d’une uni­té du des­sin des garde-corps en fer­ron­ne­rie pari­sienne (non réa­li­sé à ce jour). Nous pri­vi­lé­gions ain­si la géo­mé­trie pic­tu­rale (avan­cée en tri­angle) du pro­jet ini­tial en ren­for­çant l’avancée maçon­née exis­tante au R+2 jusqu’au R+4 afin de gar­der cette carac­té­ris­tique forte datant du pro­jet des années 30 tout en y inté­grant de façon urbai­ne­ment inté­grée 2 espaces exté­rieurs à vivre.

Musée des Arts Décoratifs 079

Code

MAD

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Bureau,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Plâtre, Textile, Verre,

Mission

Complète,

Année

En cours

Le volume offert par la Bulle sous cette géné­reuse ver­rière nous a paru vou­loir res­pi­rer et se libé­rer de son actuel amé­na­ge­ment en cel­lules auto­nomes.

Et le pro­gramme sous son appa­rente sim­pli­ci­té d’aménagement de bureau nous a paru offrir une cer­taine com­plexi­té au regard des qua­li­tés et contraintes offertes par le volume.

Nous avons pour cela ima­gi­né un amé­na­ge­ment cen­tral au niveau R+6, une architecture/meuble posée au sol et décol­lée des murs. Elle nous per­met, par sa cen­tra­li­té, la défi­ni­tion des dif­fé­rentes zones de tra­vail sur tout son pour­tour ain­si que d’offrir des pos­si­bi­li­tés de cir­cu­la­tion et de co-visi­bi­li­té inté­res­sante.


Groupement MOE :
Bunker Palace (Mandataire)
Think acous­tique (BET acous­tique)
Espace temps (BET fluides)

Code

MAD

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Bureau,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Plâtre, Textile, Verre,

Mission

Complète,

Année

En cours

Le volume offert par la Bulle sous cette géné­reuse ver­rière nous a paru vou­loir res­pi­rer et se libé­rer de son actuel amé­na­ge­ment en cel­lules auto­nomes.

Et le pro­gramme sous son appa­rente sim­pli­ci­té d’aménagement de bureau nous a paru offrir une cer­taine com­plexi­té au regard des qua­li­tés et contraintes offertes par le volume.

Nous avons pour cela ima­gi­né un amé­na­ge­ment cen­tral au niveau R+6, une architecture/meuble posée au sol et décol­lée des murs. Elle nous per­met, par sa cen­tra­li­té, la défi­ni­tion des dif­fé­rentes zones de tra­vail sur tout son pour­tour ain­si que d’offrir des pos­si­bi­li­tés de cir­cu­la­tion et de co-visi­bi­li­té inté­res­sante.


Groupement MOE :
Bunker Palace (Mandataire)
Think acous­tique (BET acous­tique)
Espace temps (BET fluides)

École de Camondo 077

Code

CAM

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Bibliothèque,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Médium, Métal, Miroir,

Mission

Concours,

Année

2020

Notre point de départ pour ce pro­jet est venu de 2 constats :
– La qua­li­té de l’espace dis­po­nible, sa pro­fon­deur, son éclai­rage natu­rel conti­nu en façade Nord,
– la trame du bâti­ment, et notam­ment la trame de 90×90 en façade et pla­fond, ain­si que la trame struc­tu­relle aérée.

Ces 2 points nous ont inci­té à tra­vailler le pro­jet dans la pro­fon­deur, créant des aspi­ra-tions visuelles depuis la façade rue (inté­res­sant d’un point vue de l’image de l’école depuis l’extérieur) et du point de vue de l’accueil, créant une impres­sion d’élargissement de l’espace. Nous avons aus­si tra­vaillé la trans­ver­sa­li­té du pro­jet en dégra­dant la hau­teur des futurs amé­na­ge­ments afin de béné­fi­cier le plus pro­fon­dé­ment pos­sible dans le volume de cet éclai-rage natu­rel dif­fus très qua­li­ta­tif, et en pré­ser­vant la dis­po­si­tif actuel des rails au pla­fond.

Code

CAM

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Bibliothèque,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Médium, Métal, Miroir,

Mission

Concours,

Année

2020

Notre point de départ pour ce pro­jet est venu de 2 constats :
– La qua­li­té de l’espace dis­po­nible, sa pro­fon­deur, son éclai­rage natu­rel conti­nu en façade Nord,
– la trame du bâti­ment, et notam­ment la trame de 90×90 en façade et pla­fond, ain­si que la trame struc­tu­relle aérée.

Ces 2 points nous ont inci­té à tra­vailler le pro­jet dans la pro­fon­deur, créant des aspi­ra-tions visuelles depuis la façade rue (inté­res­sant d’un point vue de l’image de l’école depuis l’extérieur) et du point de vue de l’accueil, créant une impres­sion d’élargissement de l’espace. Nous avons aus­si tra­vaillé la trans­ver­sa­li­té du pro­jet en dégra­dant la hau­teur des futurs amé­na­ge­ments afin de béné­fi­cier le plus pro­fon­dé­ment pos­sible dans le volume de cet éclai-rage natu­rel dif­fus très qua­li­ta­tif, et en pré­ser­vant la dis­po­si­tif actuel des rails au pla­fond.

Centenaire Primo Levi 074

Code

CPL

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois,

Mission

Complète,

Année

2019

Exposition orga­ni­sée par le Centre Primo Levi dans le cadre du cen­te­naire de la nais­sance de Primo Levi en 1919 à la mai­rie du 3ème arron­dis­se­ment de Paris.
L’espace accueillant l’événement est mar­qué par ses dorures répu­bli­caines. Notre inten­tion a été de trou­ver un lan­gage construc­tif per­met­tant de tran­cher avec cette envi­ron­ne­ment exu­bé­rant et démons­tra­tif, tout en étant juste dans la façon d’exprimer un sujet grave et uni­ver­sel.

L’usage d’un mon­tage qui connecte les sup­ports d’exposition entre eux sans fixa­tions (emboî­te­ment à la façon d’une chaîne) en tas­sots en bois facile à mani­pu­ler nous a paru expri­mer au mieux cette sim­pli­ci­té et immé­dia­te­té propre au pro­jet.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Scénographe)
Wakeupdesign (Graphisme et signa­lé­tique)

Code

CPL

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois,

Mission

Complète,

Année

2019

Exposition orga­ni­sée par le Centre Primo Levi dans le cadre du cen­te­naire de la nais­sance de Primo Levi en 1919 à la mai­rie du 3ème arron­dis­se­ment de Paris.
L’espace accueillant l’événement est mar­qué par ses dorures répu­bli­caines. Notre inten­tion a été de trou­ver un lan­gage construc­tif per­met­tant de tran­cher avec cette envi­ron­ne­ment exu­bé­rant et démons­tra­tif, tout en étant juste dans la façon d’exprimer un sujet grave et uni­ver­sel.

L’usage d’un mon­tage qui connecte les sup­ports d’exposition entre eux sans fixa­tions (emboî­te­ment à la façon d’une chaîne) en tas­sots en bois facile à mani­pu­ler nous a paru expri­mer au mieux cette sim­pli­ci­té et immé­dia­te­té propre au pro­jet.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Scénographe)
Wakeupdesign (Graphisme et signa­lé­tique)

Morabito 066

Code

MOR

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Pierre, Verre,

Mission

Architecte d'exécution,

Année

En cours

Création de la bou­tique Morabito rue Saint – Honoré

Code

MOR

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Pierre, Verre,

Mission

Architecte d'exécution,

Année

En cours

Création de la bou­tique Morabito rue Saint – Honoré

69e édition de « Jeune Création » 062

Code

JCR2

Lieu

Romainville, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois, Plâtre,

Mission

Complète,

Année

2020

Le pro­jet scé­no­gra­phique qui accom­pagne cette 69e édi­tion de Jeune Création fait face à deux pro­blé­ma­tiques. Tout d’abord, la nature du lieu, puisqu’il s’agit d’intervenir sur un ancien site indus­triel aux portes de Paris. Les espaces inves­tis par la Fondation Fiminco pos­sèdent en effet une iden­ti­té extrê­me­ment forte. Les murs de brique décré­pis, les pein­tures écaillées, dénu­dés et appa­rents, font de cette ancienne usine une sorte de ruine archi­tec­tu­rale bien éloi­gnée des stan­dards « White cube » d’aujourd’hui. Ensuite, l’articulation des trois volumes dédiés aux artistes par­ti­cipe de la com­plexi­té du pro­jet. Répartis sur trois niveaux, avec des hau­teurs de pla­fond très variables (plus de 10 m de hau­teur pour le pre­mier), ces volumes pos­sèdent cha­cun des carac­té­ris­tiques propres avec les­quelles il faut com­po­ser : des colonnes de béton mas­sives dans un espace pour­tant très ouvert, une aire lon­gi­ligne qui pose inévi­ta­ble­ment la ques­tion du par­cours, puis une enceinte plus étri­quée que l’on pour­rait com­pa­rer à une boîte.

La pré­sente scé­no­gra­phie consiste ain­si à s’appuyer sur le carac­tère hété­ro­gène du site – au niveau de l’agencement de ses espaces, mais aus­si au niveau de sa par­ti­cu­la­ri­té archi­tec­tu­rale – afin de res­ti­tuer un par­cours lisible et cohé­rent. Il s’est donc agi de sug­gé­rer une forme de conti­nui­té en pro­po­sant un sys­tème de module que l’on retrouve dans les trois espaces. Étant don­né la forte iden­ti­té du bâti­ment, ces modules, qui tiennent lieu de cimaises, sont pen­sés de manière à appor­ter une cer­taine légè­re­té aux espaces et au par­cours.

Code

JCR2

Lieu

Romainville, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois, Plâtre,

Mission

Complète,

Année

2020

Le pro­jet scé­no­gra­phique qui accom­pagne cette 69e édi­tion de Jeune Création fait face à deux pro­blé­ma­tiques. Tout d’abord, la nature du lieu, puisqu’il s’agit d’intervenir sur un ancien site indus­triel aux portes de Paris. Les espaces inves­tis par la Fondation Fiminco pos­sèdent en effet une iden­ti­té extrê­me­ment forte. Les murs de brique décré­pis, les pein­tures écaillées, dénu­dés et appa­rents, font de cette ancienne usine une sorte de ruine archi­tec­tu­rale bien éloi­gnée des stan­dards « White cube » d’aujourd’hui. Ensuite, l’articulation des trois volumes dédiés aux artistes par­ti­cipe de la com­plexi­té du pro­jet. Répartis sur trois niveaux, avec des hau­teurs de pla­fond très variables (plus de 10 m de hau­teur pour le pre­mier), ces volumes pos­sèdent cha­cun des carac­té­ris­tiques propres avec les­quelles il faut com­po­ser : des colonnes de béton mas­sives dans un espace pour­tant très ouvert, une aire lon­gi­ligne qui pose inévi­ta­ble­ment la ques­tion du par­cours, puis une enceinte plus étri­quée que l’on pour­rait com­pa­rer à une boîte.

La pré­sente scé­no­gra­phie consiste ain­si à s’appuyer sur le carac­tère hété­ro­gène du site – au niveau de l’agencement de ses espaces, mais aus­si au niveau de sa par­ti­cu­la­ri­té archi­tec­tu­rale – afin de res­ti­tuer un par­cours lisible et cohé­rent. Il s’est donc agi de sug­gé­rer une forme de conti­nui­té en pro­po­sant un sys­tème de module que l’on retrouve dans les trois espaces. Étant don­né la forte iden­ti­té du bâti­ment, ces modules, qui tiennent lieu de cimaises, sont pen­sés de manière à appor­ter une cer­taine légè­re­té aux espaces et au par­cours.

Manga 067

Code

LAU2

Lieu

Lausanne, Ch

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Médium, Miroir, Textile,

Mission

Concours,

Année

2019

L’exposition se déploie dans 4 espaces dif­fé­rents du Musée Olympique de Lausanne : Focus, Galerie, Art Lounge et le Parc.
Cette dis­con­ti­nui­té met en évi­dence un tra­vail en thé­ma­tique, chaque espace ayant une ambiance et une fonc­tion propre, tout en étant relié par des carac­té­ris­tiques recon­nais­sables en termes de maté­ria­li­té, avec une signa­lé­tique claire et une pro­po­si­tion de par­cours depuis l’espace accueil qui donne au visi­teur venu pour l’exposition per­ma­nente la volon­té de décou­vrir et d’en savoir plus sur la pro­chaine olym­piade et sur le pays qui l’accueillera.

Afin de s’immerger dans la culture et l’esprit spor­tif et olym­pique du Japon, le man­ga est un vec­teur de connais­sance aux formes mul­tiples. Les sup­ports impri­més, pro­je­tés ou ani­més auront leur impor­tance, mais il sera aus­si pas­sion­nant de décou­vrir et d’apprendre via des espaces immer­sifs thé­ma­tiques dans les­quels les visi­teurs expé­ri­men­te­ront à l’échelle de la page, du livre, de la pièce à vivre, de la mai­son, de la rue ou de la ville Japonaise, au tra­vers de figures-clé de héros spor­tifs du man­ga qui ont mar­qué les géné­ra­tions euro­péennes et impré­gné notre mémoire. Il s’agit éga­le­ment d’allier plai­sir et connais­sance au tra­vers d’une expé­rience inté­grale, lors de laquelle il est pos­sible de décou­vrir les rela­tions par­ti­cu­lières qu’entretiennent les Japonais avec les tra­di­tions, la nature, les sai­sons, l’école, la cui­sine, la ville du futur ou encore la robo­tique. Il semble en cela inté­res­sant d’ouvrir les sujets au maxi­mum afin d’augmenter l’expérience visi­teur et de l’adapter comme il se doit à la belle sai­son esti­vale en enri­chis­sant le parc de zones confor­tables et ludiques.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
KAA (Scénographie vidéo)
Camille Moulin-Dupré (Illustrateur)

Code

LAU2

Lieu

Lausanne, Ch

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Médium, Miroir, Textile,

Mission

Concours,

Année

2019

L’exposition se déploie dans 4 espaces dif­fé­rents du Musée Olympique de Lausanne : Focus, Galerie, Art Lounge et le Parc.
Cette dis­con­ti­nui­té met en évi­dence un tra­vail en thé­ma­tique, chaque espace ayant une ambiance et une fonc­tion propre, tout en étant relié par des carac­té­ris­tiques recon­nais­sables en termes de maté­ria­li­té, avec une signa­lé­tique claire et une pro­po­si­tion de par­cours depuis l’espace accueil qui donne au visi­teur venu pour l’exposition per­ma­nente la volon­té de décou­vrir et d’en savoir plus sur la pro­chaine olym­piade et sur le pays qui l’accueillera.

Afin de s’immerger dans la culture et l’esprit spor­tif et olym­pique du Japon, le man­ga est un vec­teur de connais­sance aux formes mul­tiples. Les sup­ports impri­més, pro­je­tés ou ani­més auront leur impor­tance, mais il sera aus­si pas­sion­nant de décou­vrir et d’apprendre via des espaces immer­sifs thé­ma­tiques dans les­quels les visi­teurs expé­ri­men­te­ront à l’échelle de la page, du livre, de la pièce à vivre, de la mai­son, de la rue ou de la ville Japonaise, au tra­vers de figures-clé de héros spor­tifs du man­ga qui ont mar­qué les géné­ra­tions euro­péennes et impré­gné notre mémoire. Il s’agit éga­le­ment d’allier plai­sir et connais­sance au tra­vers d’une expé­rience inté­grale, lors de laquelle il est pos­sible de décou­vrir les rela­tions par­ti­cu­lières qu’entretiennent les Japonais avec les tra­di­tions, la nature, les sai­sons, l’école, la cui­sine, la ville du futur ou encore la robo­tique. Il semble en cela inté­res­sant d’ouvrir les sujets au maxi­mum afin d’augmenter l’expérience visi­teur et de l’adapter comme il se doit à la belle sai­son esti­vale en enri­chis­sant le parc de zones confor­tables et ludiques.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
KAA (Scénographie vidéo)
Camille Moulin-Dupré (Illustrateur)

Salinas 034

Code

SAL

Lieu

Salinas, Es

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2018

Ce pro­jet est une exten­sion de mai­son exis­tante pour une famille dans un contexte urbain en Espagne. Le pro­jet consiste à appor­ter de la lumière natu­relle à l’intérieur des espaces de vie mal­gré l’exiguïté de la par­celle et l’impossibilité d’ouvrir les façades laté­rales. Pour cela une jeu de façade avec bal­con, la créa­tion d’un atrium cen­tral où se love un esca­lier ajou­ré, et une nou­velle forme de toi­ture per­mettent de cap­ter les lumières directes et indi­rectes des Asturias en fonc­tion des heures du jour et des besoins des occu­pants.

Code

SAL

Lieu

Salinas, Es

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2018

Ce pro­jet est une exten­sion de mai­son exis­tante pour une famille dans un contexte urbain en Espagne. Le pro­jet consiste à appor­ter de la lumière natu­relle à l’intérieur des espaces de vie mal­gré l’exiguïté de la par­celle et l’impossibilité d’ouvrir les façades laté­rales. Pour cela une jeu de façade avec bal­con, la créa­tion d’un atrium cen­tral où se love un esca­lier ajou­ré, et une nou­velle forme de toi­ture per­mettent de cap­ter les lumières directes et indi­rectes des Asturias en fonc­tion des heures du jour et des besoins des occu­pants.

Oberkampf 025

Code

OBE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet consiste à créer un petit appar­te­ment dans 2 anciennes « chambres de bonne » sur deux niveaux, sous les toits d’un immeuble pari­sien du 11e arron­dis­se­ment. Le défi prin­ci­pal a été de pro­po­ser une qua­li­té d’espace de type F3 (cui­sine, séjour, bureau, chambre) dans un espace très réduit, tout en main­te­nant un espace non cloi­son­né pour des ques­tions de lumi­no­si­té. Les agen­ce­ments à double usage à mi-hau­teur ont per­mis de répondre effi­ca­ce­ment à la pro­blé­ma­tique posée.

Code

OBE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet consiste à créer un petit appar­te­ment dans 2 anciennes « chambres de bonne » sur deux niveaux, sous les toits d’un immeuble pari­sien du 11e arron­dis­se­ment. Le défi prin­ci­pal a été de pro­po­ser une qua­li­té d’espace de type F3 (cui­sine, séjour, bureau, chambre) dans un espace très réduit, tout en main­te­nant un espace non cloi­son­né pour des ques­tions de lumi­no­si­té. Les agen­ce­ments à double usage à mi-hau­teur ont per­mis de répondre effi­ca­ce­ment à la pro­blé­ma­tique posée.

Grands Augustins 024

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.