Manga 067

Code

LAU2

Lieu

Lausanne, Ch

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Médium, Miroir, Textile,

Mission

Concours,

Année

2019

L’exposition se déploie dans 4 espaces dif­fé­rents du Musée Olympique de Lausanne : Focus, Galerie, Art Lounge et le Parc.
Cette dis­con­ti­nui­té met en évi­dence un tra­vail en thé­ma­tique, chaque espace ayant une ambiance et une fonc­tion propre, tout en étant relié par des carac­té­ris­tiques recon­nais­sables en termes de maté­ria­li­té, avec une signa­lé­tique claire et une pro­po­si­tion de par­cours depuis l’espace accueil qui donne au visi­teur venu pour l’exposition per­ma­nente la volon­té de décou­vrir et d’en savoir plus sur la pro­chaine olym­piade et sur le pays qui l’accueillera.

Afin de s’immerger dans la culture et l’esprit spor­tif et olym­pique du Japon, le man­ga est un vec­teur de connais­sance aux formes mul­tiples. Les sup­ports impri­més, pro­je­tés ou ani­més auront leur impor­tance, mais il sera aus­si pas­sion­nant de décou­vrir et d’apprendre via des espaces immer­sifs thé­ma­tiques dans les­quels les visi­teurs expé­ri­men­te­ront à l’échelle de la page, du livre, de la pièce à vivre, de la mai­son, de la rue ou de la ville Japonaise, au tra­vers de figures-clé de héros spor­tifs du man­ga qui ont mar­qué les géné­ra­tions euro­péennes et impré­gné notre mémoire. Il s’agit éga­le­ment d’allier plai­sir et connais­sance au tra­vers d’une expé­rience inté­grale, lors de laquelle il est pos­sible de décou­vrir les rela­tions par­ti­cu­lières qu’entretiennent les Japonais avec les tra­di­tions, la nature, les sai­sons, l’école, la cui­sine, la ville du futur ou encore la robo­tique. Il semble en cela inté­res­sant d’ouvrir les sujets au maxi­mum afin d’augmenter l’expérience visi­teur et de l’adapter comme il se doit à la belle sai­son esti­vale en enri­chis­sant le parc de zones confor­tables et ludiques.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
KAA (Scénographie vidéo)
Camille Moulin-Dupré (Illustrateur)

Code

LAU2

Lieu

Lausanne, Ch

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Médium, Miroir, Textile,

Mission

Concours,

Année

2019

L’exposition se déploie dans 4 espaces dif­fé­rents du Musée Olympique de Lausanne : Focus, Galerie, Art Lounge et le Parc.
Cette dis­con­ti­nui­té met en évi­dence un tra­vail en thé­ma­tique, chaque espace ayant une ambiance et une fonc­tion propre, tout en étant relié par des carac­té­ris­tiques recon­nais­sables en termes de maté­ria­li­té, avec une signa­lé­tique claire et une pro­po­si­tion de par­cours depuis l’espace accueil qui donne au visi­teur venu pour l’exposition per­ma­nente la volon­té de décou­vrir et d’en savoir plus sur la pro­chaine olym­piade et sur le pays qui l’accueillera.

Afin de s’immerger dans la culture et l’esprit spor­tif et olym­pique du Japon, le man­ga est un vec­teur de connais­sance aux formes mul­tiples. Les sup­ports impri­més, pro­je­tés ou ani­més auront leur impor­tance, mais il sera aus­si pas­sion­nant de décou­vrir et d’apprendre via des espaces immer­sifs thé­ma­tiques dans les­quels les visi­teurs expé­ri­men­te­ront à l’échelle de la page, du livre, de la pièce à vivre, de la mai­son, de la rue ou de la ville Japonaise, au tra­vers de figures-clé de héros spor­tifs du man­ga qui ont mar­qué les géné­ra­tions euro­péennes et impré­gné notre mémoire. Il s’agit éga­le­ment d’allier plai­sir et connais­sance au tra­vers d’une expé­rience inté­grale, lors de laquelle il est pos­sible de décou­vrir les rela­tions par­ti­cu­lières qu’entretiennent les Japonais avec les tra­di­tions, la nature, les sai­sons, l’école, la cui­sine, la ville du futur ou encore la robo­tique. Il semble en cela inté­res­sant d’ouvrir les sujets au maxi­mum afin d’augmenter l’expérience visi­teur et de l’adapter comme il se doit à la belle sai­son esti­vale en enri­chis­sant le parc de zones confor­tables et ludiques.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
KAA (Scénographie vidéo)
Camille Moulin-Dupré (Illustrateur)

Salinas 034

Code

SAL

Lieu

Salinas, Es

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2017

Ce pro­jet est une exten­sion de mai­son exis­tante pour une famille dans un contexte urbain en Espagne. Le pro­jet consiste à appor­ter de la lumière natu­relle à l’intérieur des espaces de vie mal­gré l’exiguïté de la par­celle et l’impossibilité d’ouvrir les façades laté­rales. Pour cela une jeu de façade avec bal­con, la créa­tion d’un atrium cen­tral où se love un esca­lier ajou­ré, et une nou­velle forme de toi­ture per­mettent de cap­ter les lumières directes et indi­rectes des Asturias en fonc­tion des heures du jour et des besoins des occu­pants.

Code

SAL

Lieu

Salinas, Es

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2017

Ce pro­jet est une exten­sion de mai­son exis­tante pour une famille dans un contexte urbain en Espagne. Le pro­jet consiste à appor­ter de la lumière natu­relle à l’intérieur des espaces de vie mal­gré l’exiguïté de la par­celle et l’impossibilité d’ouvrir les façades laté­rales. Pour cela une jeu de façade avec bal­con, la créa­tion d’un atrium cen­tral où se love un esca­lier ajou­ré, et une nou­velle forme de toi­ture per­mettent de cap­ter les lumières directes et indi­rectes des Asturias en fonc­tion des heures du jour et des besoins des occu­pants.

Oberkampf 025

Code

OBE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet consiste à créer un petit appar­te­ment dans 2 anciennes « chambres de bonne » sur deux niveaux, sous les toits d’un immeuble pari­sien du 11e arron­dis­se­ment. Le défi prin­ci­pal a été de pro­po­ser une qua­li­té d’espace de type F3 (cui­sine, séjour, bureau, chambre) dans un espace très réduit, tout en main­te­nant un espace non cloi­son­né pour des ques­tions de lumi­no­si­té. Les agen­ce­ments à double usage à mi-hau­teur ont per­mis de répondre effi­ca­ce­ment à la pro­blé­ma­tique posée.

Code

OBE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Verre,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet consiste à créer un petit appar­te­ment dans 2 anciennes « chambres de bonne » sur deux niveaux, sous les toits d’un immeuble pari­sien du 11e arron­dis­se­ment. Le défi prin­ci­pal a été de pro­po­ser une qua­li­té d’espace de type F3 (cui­sine, séjour, bureau, chambre) dans un espace très réduit, tout en main­te­nant un espace non cloi­son­né pour des ques­tions de lumi­no­si­té. Les agen­ce­ments à double usage à mi-hau­teur ont per­mis de répondre effi­ca­ce­ment à la pro­blé­ma­tique posée.

Grands Augustins 024

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.

Grenelle 011

Code

GRE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Plâtre, Bois,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet est issu d’un décou­page d’appartement en plus petits lots dans le cas d’une divi­sion fami­liale. Le but était de trans­for­mer 2 anciennes chambres sous toi­ture en un appar­te­ment pour un jeune couple, en assu­mant une grande pièce à vivre cen­trale et en épais­sis­sant les murs en pour­tour afin d’absorber les fonc­tions pre­mières d’habitation (cui­sine, wc, salle de bain, ran­ge­ments, esca­lier menant à la chambre).

Code

GRE

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Plâtre, Bois,

Mission

Complète,

Année

2016

Ce pro­jet est issu d’un décou­page d’appartement en plus petits lots dans le cas d’une divi­sion fami­liale. Le but était de trans­for­mer 2 anciennes chambres sous toi­ture en un appar­te­ment pour un jeune couple, en assu­mant une grande pièce à vivre cen­trale et en épais­sis­sant les murs en pour­tour afin d’absorber les fonc­tions pre­mières d’habitation (cui­sine, wc, salle de bain, ran­ge­ments, esca­lier menant à la chambre).

Maisons tropicales 022

Code

PDS

Lieu

Terre-de-Haut, Fr

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Bois, Béton,

Mission

Complète,

Année

En cours

La situa­tion géo­gra­phique de ce pro­jet de nou­velle mai­son (et de ses annexes) est excep­tion­nelle de par les vues offertes sur le Pain de Sucre de Terre-de-Haut et sur la Soufrière, et par sa situa­tion sur des pentes abruptes rocailleuses sen­sibles aux secousses sis­mique. La logis­tique des futures construc­tions est très impor­tante pour ce pro­jet en rai­son de cette situa­tion et de son accès dif­fi­cile, ce qui condi­tionne les tech­niques de construc­tion et d’assemblage sur site dans la concep­tion. Le cli­mat et les nui­sances dues aux lati­tudes tro­pi­cales nous ont gui­dées vers des habi­tats lar­ge­ment trans­for­mables pour per­mettre de vivre au plus proche de l’écosystème envi­ron­nant.

Code

PDS

Lieu

Terre-de-Haut, Fr

Typologie(s)

Habitat individuel,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Particulier

Matériaux

Bois, Béton,

Mission

Complète,

Année

En cours

La situa­tion géo­gra­phique de ce pro­jet de nou­velle mai­son (et de ses annexes) est excep­tion­nelle de par les vues offertes sur le Pain de Sucre de Terre-de-Haut et sur la Soufrière, et par sa situa­tion sur des pentes abruptes rocailleuses sen­sibles aux secousses sis­mique. La logis­tique des futures construc­tions est très impor­tante pour ce pro­jet en rai­son de cette situa­tion et de son accès dif­fi­cile, ce qui condi­tionne les tech­niques de construc­tion et d’assemblage sur site dans la concep­tion. Le cli­mat et les nui­sances dues aux lati­tudes tro­pi­cales nous ont gui­dées vers des habi­tats lar­ge­ment trans­for­mables pour per­mettre de vivre au plus proche de l’écosystème envi­ron­nant.

Train de l’innovation 056

Code

TEX

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Bois, Métal, Verre, Plexiglass,

Mission

Complète,

Année

2018

Exposition iti­né­rante dans le Train-Expo de la SNCF retra­çant les 80 ans d’évolutions et de trans­for­ma­tion de la SNCF au tra­vers de 6 wagons thé­ma­tiques qui explorent pas­sé et futur du réseau fer­ro­viaire en France et dans le monde.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Scénographe)
KAA (Multimédia et audio­vi­suel)
CL desi­gn (Graphisme et signa­lé­tique)
IDScène (Fabrication et ins­tal­la­tion)

Code

TEX

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Bois, Métal, Verre, Plexiglass,

Mission

Complète,

Année

2018

Exposition iti­né­rante dans le Train-Expo de la SNCF retra­çant les 80 ans d’évolutions et de trans­for­ma­tion de la SNCF au tra­vers de 6 wagons thé­ma­tiques qui explorent pas­sé et futur du réseau fer­ro­viaire en France et dans le monde.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Scénographe)
KAA (Multimédia et audio­vi­suel)
CL desi­gn (Graphisme et signa­lé­tique)
IDScène (Fabrication et ins­tal­la­tion)

68e édition de « Jeune Création » 049

Code

JCR1

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois,

Mission

Complète,

Année

2018

Ce pro­jet scé­no­gra­phique a repré­sen­té un double chal­lenge à nos yeux. Le pre­mier a été de trou­ver une réponse adap­tée à la pré­sen­ta­tion d’œuvres dans cette gale­rie au style XIXe siècle très mar­qué, et de ques­tion­ner la (re/de)contextualisation d’œuvres qui se veulent réso­lu­ment contem­po­raine. Le second a consis­té à faire une pro­po­si­tion scé­no­gra­phique en né connais­sant pas les artistes sélec­tion­nés et leurs œuvres. Pour cela il nous a fal­lu répondre avec un pro­jet avec un concept clair qui offrait une adap­ta­bi­li­té en termes d’usages et de confi­gu­ra­tions.

Le contexte de la gale­rie du Palais des Études des Beaux-Arts de Paris, avec sa monu­men­ta­li­té clas­sique assu­mée, nous a obli­gé à jouer avec la théâ­tra­li­té et la forte pré­sence de la trame au sol du lieu. Vouloir effa­cer ce lieu pour y expo­ser 38 artistes contem­po­rains aurait été une cause per­due. Pour cela nous avons choi­si de ren­for­cer cette théâ­tra­li­té et son décou­page en frag­men­tant les sup­ports d’exposition (‘white cube’), les assu­mant comme un décor de film après le tour­nage, et en assu­mant la face cachée de la scé­no­gra­phie (la face ‘behind the scene’). La frag­men­ta­tion des cimaises a été étu­diée dans le res­pect scru­pu­leux de la trame du sol très pré­sente dans ce lieu, et dans un sou­ci de clar­té construc­tive opti­mi­sée qui nous a per­mis de pro­po­ser des hau­teurs de cimaises adap­tées aux œuvres avec un détail d’assemblage unique. Cet aspect construc­tif nous a sem­blé impor­tant car il per­met d’ouvrir un dia­logue archi­tec­tu­ral inté­gré entre notre pro­po­si­tion scé­no­gra­phique et l’architecture du Palais des Etudes des Beaux-Arts.

Code

JCR1

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Association

Matériaux

Bois,

Mission

Complète,

Année

2018

Ce pro­jet scé­no­gra­phique a repré­sen­té un double chal­lenge à nos yeux. Le pre­mier a été de trou­ver une réponse adap­tée à la pré­sen­ta­tion d’œuvres dans cette gale­rie au style XIXe siècle très mar­qué, et de ques­tion­ner la (re/de)contextualisation d’œuvres qui se veulent réso­lu­ment contem­po­raine. Le second a consis­té à faire une pro­po­si­tion scé­no­gra­phique en né connais­sant pas les artistes sélec­tion­nés et leurs œuvres. Pour cela il nous a fal­lu répondre avec un pro­jet avec un concept clair qui offrait une adap­ta­bi­li­té en termes d’usages et de confi­gu­ra­tions.

Le contexte de la gale­rie du Palais des Études des Beaux-Arts de Paris, avec sa monu­men­ta­li­té clas­sique assu­mée, nous a obli­gé à jouer avec la théâ­tra­li­té et la forte pré­sence de la trame au sol du lieu. Vouloir effa­cer ce lieu pour y expo­ser 38 artistes contem­po­rains aurait été une cause per­due. Pour cela nous avons choi­si de ren­for­cer cette théâ­tra­li­té et son décou­page en frag­men­tant les sup­ports d’exposition (‘white cube’), les assu­mant comme un décor de film après le tour­nage, et en assu­mant la face cachée de la scé­no­gra­phie (la face ‘behind the scene’). La frag­men­ta­tion des cimaises a été étu­diée dans le res­pect scru­pu­leux de la trame du sol très pré­sente dans ce lieu, et dans un sou­ci de clar­té construc­tive opti­mi­sée qui nous a per­mis de pro­po­ser des hau­teurs de cimaises adap­tées aux œuvres avec un détail d’assemblage unique. Cet aspect construc­tif nous a sem­blé impor­tant car il per­met d’ouvrir un dia­logue archi­tec­tu­ral inté­gré entre notre pro­po­si­tion scé­no­gra­phique et l’architecture du Palais des Etudes des Beaux-Arts.

Continuous Path 046

Code

CCA

Lieu

Kitakyushu, Jp

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Textile,

Mission

Complète,

Année

2018

As archi­tects we are inter­es­ted in construc­ting frames that allows a new per­cep­tion of the exis­ting space. Visitor’s expe­rience depends on his own deam­bu­la­tion and rela­tion to time confu­sion.

‘Continuous path’ asks the pos­si­bi­lil­ty of redis­co­ve­ring the gale­ry space.

A two walls cor­ri­dor fills the gale­ry space, crea­ting a situa­tion of inter­io­ri­ty and exte­rio­ri­ty inside the space. Initial space gets blur­rier and more dia­pha­nous in terms of mate­ria­li­ty and rela­tion to time. It encou­rages visi­tors to walk eve­ry cor­ners accor­ding to his own curio­si­ty.

The fee­ling of time lin­gers on when wal­king around, like it would do in an ambu­la­to­rium. The posi­tion of the visi­tor in space and time gets ques­tio­ned when the visi­tor dis­co­vers a cor­ner room where a live image of the cor­ri­dor is pro­jec­ted.
A time-delay allows him to watch him­self deam­bu­la­ting.

‘The com­plexi­ty comes with the people’
Dan Graham

‘Architecture is not about space but about time’
Vito Acconci

Code

CCA

Lieu

Kitakyushu, Jp

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Textile,

Mission

Complète,

Année

2018

As archi­tects we are inter­es­ted in construc­ting frames that allows a new per­cep­tion of the exis­ting space. Visitor’s expe­rience depends on his own deam­bu­la­tion and rela­tion to time confu­sion.

‘Continuous path’ asks the pos­si­bi­lil­ty of redis­co­ve­ring the gale­ry space.

A two walls cor­ri­dor fills the gale­ry space, crea­ting a situa­tion of inter­io­ri­ty and exte­rio­ri­ty inside the space. Initial space gets blur­rier and more dia­pha­nous in terms of mate­ria­li­ty and rela­tion to time. It encou­rages visi­tors to walk eve­ry cor­ners accor­ding to his own curio­si­ty.

The fee­ling of time lin­gers on when wal­king around, like it would do in an ambu­la­to­rium. The posi­tion of the visi­tor in space and time gets ques­tio­ned when the visi­tor dis­co­vers a cor­ner room where a live image of the cor­ri­dor is pro­jec­ted.
A time-delay allows him to watch him­self deam­bu­la­ting.

‘The com­plexi­ty comes with the people’
Dan Graham

‘Architecture is not about space but about time’
Vito Acconci

Studios moyens 044

Code

MRF

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

L

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Bois, Métal, Béton,

Mission

Complète,

Année

En cours

Rénovation totale des stu­dios moyens 109−110−111 de La Maison de Radio.

La réno­va­tion du stu­dio 109 consiste à redé­fi­nir l’usage et l’ambiance d’un des deux stu­dios maga­sine de la mai­son de la Radio.
La réno­va­tion du stu­dio 110 com­prend la recons­truc­tion de la boîte struc­tu­relle en lieu et place des anciens stu­dios 110 et 111 dans le but d’y accueillir les répé­ti­tions d’orchestres accueillis par la Maison de la Radio.

L’objectif du stu­dio 110 est d’offrir un volume à l’acoustique très per­for­mante des­ti­née prin­ci­pa­le­ment aux grandes for­ma­tions orches­trales et aux chœurs. Pour cela le pre­mier objec­tif est de créer une boîte aux pro­por­tions et au volume géné­reux, en y inté­grant les contraintes en termes d’accès, de pas­sage de réseaux, de confort d’usage (musi­ciens et tech­ni­ciens) et en offrant un confort et une immer­sion acous­tique (objec­tif de TR de 2s) et archi­tec­tu­ral de haut niveau, dans lequel les musi­ciens puissent être dédiés à leur art et s’y ins­tal­ler avec plai­sir plu­sieurs heures d’affilées.

Groupement MOE concep­tion :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
Changement à vue (Scénographie)
Altia (Bureau d’étude acous­tique)

Code

MRF

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Équipement culturel,

Échelle

L

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Bois, Métal, Béton,

Mission

Complète,

Année

En cours

Rénovation totale des stu­dios moyens 109−110−111 de La Maison de Radio.

La réno­va­tion du stu­dio 109 consiste à redé­fi­nir l’usage et l’ambiance d’un des deux stu­dios maga­sine de la mai­son de la Radio.
La réno­va­tion du stu­dio 110 com­prend la recons­truc­tion de la boîte struc­tu­relle en lieu et place des anciens stu­dios 110 et 111 dans le but d’y accueillir les répé­ti­tions d’orchestres accueillis par la Maison de la Radio.

L’objectif du stu­dio 110 est d’offrir un volume à l’acoustique très per­for­mante des­ti­née prin­ci­pa­le­ment aux grandes for­ma­tions orches­trales et aux chœurs. Pour cela le pre­mier objec­tif est de créer une boîte aux pro­por­tions et au volume géné­reux, en y inté­grant les contraintes en termes d’accès, de pas­sage de réseaux, de confort d’usage (musi­ciens et tech­ni­ciens) et en offrant un confort et une immer­sion acous­tique (objec­tif de TR de 2s) et archi­tec­tu­ral de haut niveau, dans lequel les musi­ciens puissent être dédiés à leur art et s’y ins­tal­ler avec plai­sir plu­sieurs heures d’affilées.

Groupement MOE concep­tion :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
Changement à vue (Scénographie)
Altia (Bureau d’étude acous­tique)