MORABITO 066

Code

MOR

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Pierre, Verre,

Mission

Architecte d'exécution,

Année

En cours

Création de la bou­tique Morabito rue Saint – Honoré

Code

MOR

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Commerce,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Pierre, Verre,

Mission

Architecte d'exécution,

Année

En cours

Création de la bou­tique Morabito rue Saint – Honoré

Manga 067

Code

LAU2

Lieu

Lausanne, Ch

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Médium, Miroir, Textile,

Mission

Concours,

Année

2019

L’exposition se déploie dans 4 espaces dif­fé­rents du Musée Olympique de Lausanne : Focus, Galerie, Art Lounge et le Parc.
Cette dis­con­ti­nui­té met en évi­dence un tra­vail en thé­ma­tique, chaque espace ayant une ambiance et une fonc­tion propre, tout en étant relié par des carac­té­ris­tiques recon­nais­sables en termes de maté­ria­li­té, avec une signa­lé­tique claire et une pro­po­si­tion de par­cours depuis l’espace accueil qui donne au visi­teur venu pour l’exposition per­ma­nente la volon­té de décou­vrir et d’en savoir plus sur la pro­chaine olym­piade et sur le pays qui l’accueillera.

Afin de s’immerger dans la culture et l’esprit spor­tif et olym­pique du Japon, le man­ga est un vec­teur de connais­sance aux formes mul­tiples. Les sup­ports impri­més, pro­je­tés ou ani­més auront leur impor­tance, mais il sera aus­si pas­sion­nant de décou­vrir et d’apprendre via des espaces immer­sifs thé­ma­tiques dans les­quels les visi­teurs expé­ri­men­te­ront à l’échelle de la page, du livre, de la pièce à vivre, de la mai­son, de la rue ou de la ville Japonaise, au tra­vers de figures-clé de héros spor­tifs du man­ga qui ont mar­qué les géné­ra­tions euro­péennes et impré­gné notre mémoire. Il s’agit éga­le­ment d’allier plai­sir et connais­sance au tra­vers d’une expé­rience inté­grale, lors de laquelle il est pos­sible de décou­vrir les rela­tions par­ti­cu­lières qu’entretiennent les Japonais avec les tra­di­tions, la nature, les sai­sons, l’école, la cui­sine, la ville du futur ou encore la robo­tique. Il semble en cela inté­res­sant d’ouvrir les sujets au maxi­mum afin d’augmenter l’expérience visi­teur et de l’adapter comme il se doit à la belle sai­son esti­vale en enri­chis­sant le parc de zones confor­tables et ludiques.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
KAA (Scénographie vidéo)
Camille Moulin-Dupré (Illustrateur)

Code

LAU2

Lieu

Lausanne, Ch

Typologie(s)

Scénographie,

Échelle

M

Maîtrise d'ouvrage

Fondation

Matériaux

Bois, Médium, Miroir, Textile,

Mission

Concours,

Année

2019

L’exposition se déploie dans 4 espaces dif­fé­rents du Musée Olympique de Lausanne : Focus, Galerie, Art Lounge et le Parc.
Cette dis­con­ti­nui­té met en évi­dence un tra­vail en thé­ma­tique, chaque espace ayant une ambiance et une fonc­tion propre, tout en étant relié par des carac­té­ris­tiques recon­nais­sables en termes de maté­ria­li­té, avec une signa­lé­tique claire et une pro­po­si­tion de par­cours depuis l’espace accueil qui donne au visi­teur venu pour l’exposition per­ma­nente la volon­té de décou­vrir et d’en savoir plus sur la pro­chaine olym­piade et sur le pays qui l’accueillera.

Afin de s’immerger dans la culture et l’esprit spor­tif et olym­pique du Japon, le man­ga est un vec­teur de connais­sance aux formes mul­tiples. Les sup­ports impri­més, pro­je­tés ou ani­més auront leur impor­tance, mais il sera aus­si pas­sion­nant de décou­vrir et d’apprendre via des espaces immer­sifs thé­ma­tiques dans les­quels les visi­teurs expé­ri­men­te­ront à l’échelle de la page, du livre, de la pièce à vivre, de la mai­son, de la rue ou de la ville Japonaise, au tra­vers de figures-clé de héros spor­tifs du man­ga qui ont mar­qué les géné­ra­tions euro­péennes et impré­gné notre mémoire. Il s’agit éga­le­ment d’allier plai­sir et connais­sance au tra­vers d’une expé­rience inté­grale, lors de laquelle il est pos­sible de décou­vrir les rela­tions par­ti­cu­lières qu’entretiennent les Japonais avec les tra­di­tions, la nature, les sai­sons, l’école, la cui­sine, la ville du futur ou encore la robo­tique. Il semble en cela inté­res­sant d’ouvrir les sujets au maxi­mum afin d’augmenter l’expérience visi­teur et de l’adapter comme il se doit à la belle sai­son esti­vale en enri­chis­sant le parc de zones confor­tables et ludiques.

Groupement MOE :
Bunker Palace (Architecte man­da­taire)
KAA (Scénographie vidéo)
Camille Moulin-Dupré (Illustrateur)

Grands Augustins 024

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.

Code

GAU

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Appartement,

Échelle

S

Maîtrise d'ouvrage

Société privée

Matériaux

Bois, Métal, Miroir, Textile,

Mission

Complète,

Année

2017

Il nous a été deman­dé de redes­si­ner un grand appar­te­ment Haussmannien qui n’avait pas été réno­vé depuis les années 50 sur les quais de Seine, et de le trans­for­mer selon les stan­dards de vie d’aujourd’hui. Les prin­ci­paux chan­ge­ments consistent à remettre la cui­sine et la salle à man­ger au cœur de l’appartement de famille en déga­geant cer­taines petites pièces inusi­tées et d’utiliser les anciens accès de ser­vice comme des accès pour col­la­bo­ra­teurs dans le cadre d’activités pro­fes­sion­nelles libé­rales.

XIIIème Ciel 064

Code

EMB

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Miroir, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2019

XIIIème Ciel est une oeuvre urbaine et poé­tique qui pro­pose aux usa­gers de la ligne du métro aérien n°6, aux habi­tants et aux pro­me­neurs du 13e arron­dis­se­ment un car­ré de ciel pro­ve­nant d’ailleurs dans le sky­line du 13e arron­dis­se­ment.

Un sup­port publi­ci­taire stan­dard rap­pe­lant les grandes enseignes com­mer­ciales amé­ri­caines du siècle der­nier ins­tal­lé sur le toit-ter­rasse du bâti­ment B du 127 bou­le­vard Auriol est détour­né de son usage pre­mier afin d’offrir un car­ré de ciel, une ouver­ture sur la lumière pro­ve­nant de l’Ouest.

Ce car­ré de ciel appo­sé / oppo­sé pro­po­se­ra une palette de ciel enri­chie, ajou­tant aux lumières pro­ve­nant de l’Est celles pro­ve­nant de l’Ouest. Les levers et cou­chés de soleil pour­ront par­ti­cu­liè­re­ment être appré­ciés, créant un mélange de cou­leurs et de lumières qui ren­for­ce­ra l’aspect de ce pay­sage urbain unique pari­sien aux curieux et ama­teurs d’astrophotographie diurne.

Code

EMB

Lieu

Paris, Fr

Typologie(s)

Installation,

Échelle

XS

Maîtrise d'ouvrage

Publique

Matériaux

Miroir, Métal,

Mission

ESQ,

Année

2019

XIIIème Ciel est une oeuvre urbaine et poé­tique qui pro­pose aux usa­gers de la ligne du métro aérien n°6, aux habi­tants et aux pro­me­neurs du 13e arron­dis­se­ment un car­ré de ciel pro­ve­nant d’ailleurs dans le sky­line du 13e arron­dis­se­ment.

Un sup­port publi­ci­taire stan­dard rap­pe­lant les grandes enseignes com­mer­ciales amé­ri­caines du siècle der­nier ins­tal­lé sur le toit-ter­rasse du bâti­ment B du 127 bou­le­vard Auriol est détour­né de son usage pre­mier afin d’offrir un car­ré de ciel, une ouver­ture sur la lumière pro­ve­nant de l’Ouest.

Ce car­ré de ciel appo­sé / oppo­sé pro­po­se­ra une palette de ciel enri­chie, ajou­tant aux lumières pro­ve­nant de l’Est celles pro­ve­nant de l’Ouest. Les levers et cou­chés de soleil pour­ront par­ti­cu­liè­re­ment être appré­ciés, créant un mélange de cou­leurs et de lumières qui ren­for­ce­ra l’aspect de ce pay­sage urbain unique pari­sien aux curieux et ama­teurs d’astrophotographie diurne.